Seminaire 60 personnes a Lisbonne

by admin | 15th septembre 2015

seminaire a lisbonne

Il y a de cela quelques semaines, nous avons mis en place un séminaire pour 60 personnes à Lisbonne. Plus tôt dans l’année, nous en avions déjà organisé deux autres (de 35 et 20 personnes respectivement). Non que nous soyons monomaniaques, mais le Portugal est souvent une destination de choix pour un séminaire. Tout particulièrement Lisbonne, aux charmes irrésistibles.

Bâtie sur sept collines dont chacune abrite un quartier particulier, Lisbonne occupe l’un des plus jolis sites urbains qu’on puisse voir en Europe. On peut d’ailleurs aisément le vérifier en empruntant l’un de ses tramways jaunes ou en gagnant l’un de ses nombreux belvédères donnant sur la mer (le Tage, en fait, puisque Lisbonne se situe avant l’embouchure). La ville a beaucoup changé au cours des dix dernières années, transformant ses docks (docas) en bars et lieux branchés. C’est devenu un point de chute idéal pour faire la fête et profiter du soleil. Moins bruyante que Barcelone et moins peuplée que Paris, c’est une ville où il fait bon vivre, et où l’on n’a jamais l’impression d’être entassés : on y respire véritablement.

Si la ville est parfaite pour faire la fête, elle vaut aussi pour ses nombreux sites culturels qui peuvent satisfaire tous les goûts. Outre les monuments de style manuélin, on peut y admirer les places du Rossio et du Commerce, le château Saint-Georges, les églises (dont l’église baroque Madre de Deus et la surprenante église du Carmo, qui a perdu sa nef), les musées (Centre d’art moderne, musée national de l’Azulejo, musée Calouste-Gulbenkian et tant d’autres), les palais (palais national de Queluz, palais des marquis de Fronteira), le jardin botanique de l’École polytechnique, le parc de Monsanto et son château, le marché aux puces du campo de Santa Clara et les vieilles rues typiques du Bairro Alto et, surtout de l’Alfama, où l‘on peut encore entendre le vrai fado dans les casas de fada. Il faut voir aussi la Lisbonne d’aujourd’hui et son parc des Nations qui héberge l’Océanorium (le second plus grand aquarium du monde), situé sur le site de l’exposition universelle de 1998.

Côté plages, la ville est également bien fournie, puisque quelques minutes de train permettent d’accéder à de nombreuses plages réputées où l’on ne s’entasse pourtant jamais. Il faut dire que la façade atlantique ne bénéficie pas de températures très élevées en été (cinq degrés de moins qu’en Méditerranée à la même époque). Le change est cependant donné par le raffinement des stations : Cascais, où le surf est possible, et Estoril, jalonnée de parcours de golf. Lisbonne recèle décidément bien des atouts pour une destination soleil…

seminaire lisbonne

Comments are closed.