Norwegian ne fera plus de vols long-courrier

La pandémie COVID-19 a causé d’énormes problèmes dans l’industrie du transport aérien dans le monde entier, et elle a conduit un transporteur norvégien à annoncer sa décision de supprimer ses vols long-courriers.
Alors que de nombreux membres du personnel de Norwegian Air ont déjà été congédiés depuis le début de la pandémie, environ 2150 emplois au Royaume-Uni, en Espagne, organisation de séminaire en France et aux États-Unis seront désormais définitivement perdus. Le transporteur a annoncé qu’il n’effectuerait plus de vols long-courriers, même à la fin de la pandémie. Elle exploitera désormais un réseau européen court-courrier et des liaisons nationales norvégiennes, conformément à son plan d’affaires pour la survie. Il réduira également sa flotte globale à 50 avions et ne conservera pas la flotte de Boeing 787 Dreamliners utilisés pour les vols long-courriers.

La stratégie de la compagnie aérienne à l’avenir est de se concentrer sur la sauvegarde des emplois norvégiens, car elle ne s’attend pas à ce que la demande des clients dans le secteur long-courrier se redresse dans un proche avenir. Selon son directeur général, Jacob Schram, son objectif est de reconstruire une compagnie aérienne forte et rentable afin qu’elle puisse sauvegarder autant d’emplois que possible. Le ministère norvégien du commerce, de l’industrie et de la pêche est également en pourparlers avec Norwegian Air sur une éventuelle participation de l’État à un nouveau plan d’affaires.

«Notre réseau court-courrier a toujours été l’épine dorsale de Norwegian et constituera la base d’un futur modèle économique résilient», déclare Schram. «En concentrant nos opérations sur un réseau court-courrier, nous visons à attirer les investisseurs existants et nouveaux, servir nos clients et soutenir l’ensemble du secteur des infrastructures et du voyage en Norvège, dans les pays nordiques et en Europe. »